C’est l’histoire d'un système de gestion de versions…

Avant même de rentrer dans la technique, les commandes et tout ça, je te fais une petite leçon d’histoire qui te servira à enrichir ta culture personnelle, pour briller soirée, ou pas, mais surtout pour que tu comprennes les raisons de la genèse de Git et son cheminement jusqu’à aujourd'hui. Bref, des généralités dont tu retiendras ce que tu voudras.

Déjà, il faut que tu saches que Git n’est pas tout récent puisqu’il a été créé en 2005 par un monsieur dont tu as peut être déjà entendu parler, Linus Torvalds. Alors pourquoi a-t-il créé de nulle part un outil de gestion de versions ? Et bien il se trouve qu’à l’époque il travaillait sur un petit projet open source peu connu nommé Linux et qui utilisait un système de gestion de versions propriétaire, mais mis à disposition gratuitement, BitKeeper.

Là il s’est passé un mic-mac politco-commercial avec des histoires de reverse-engineering de l’outil, blablabla. Bref, du jour au lendemain BitKeeper ferme la porte et là, c’est le drame… Du coup, Mr Torvalds, il regarde les trucs dispos sur le marché, sauf que rien ne le satisfait, et d’ailleurs BitKeeper n’était pas non plus idéal… et donc, il remonte ses manches, et sort un premier proto avec un objectif simple : à terme, ça doit pouvoir tout faire, et ça doit fonctionner comme un système de fichiers, puisque ça traite des fichiers.

Vu que Mr Torvalds, malgré son décalage sociale, il fait souvent cadeau de son travail, il décide de rendre Git open source, tout ça sous une licence GPL dans sa version 2.
Très vite, c’est-à-dire en juillet 2005, Linus Torvalds abandonne la maintenance et le développement et il les délègue a Junio Hamano. Donc, quand on y pense, le plus gros des remerciements devrait aller à cet autre monsieur 😁.

Côté stabilité de l’outil et version, sa première version stable, la 1.0.0, a été livrée en décembre 2005. C’est un peu inception là, un outil de gestion de version qui a des versions. D’ailleurs, le code source de Git est géré avec… Git !
 
Je dois aussi te préciser une chose essentielle, la prononciation : Git se prononce donc « guitt », et non pas « Gîte ». Sache également qu’il ne s’agit pas d’un acronyme, mais bien d’un terme anglais qui signifie « crétin ». Tu te rappelles, je t’ai dit que Linus Torvalds est « décalé socialement », eh bah là, on est dedans… Il a justifié son choix en disant, je cite :  « je ne suis qu'un sale égocentrique, donc j'appelle tous mes projets d'après ma propre personne. D'abord Linux, puis Git. ».

Enfin, Git doit en bonne partie sa notoriété non pas au noyau Linux ni à son créateur, mais à la plateforme d'hébergement de code source GitHub, que malheureusement beaucoup de gens ne dissocient pas de Git.

Voilà pour la petite histoire, parlons un peu de Git et des outils graphiques…

Les concepts clés de Git

Git peut sembler mystérieux, mais comprendre ses concepts fonda­mentaux rend son utilisation lumineuse !